Laurent n’a pas le sourire dans sa poche à douille. Ni sa bonne humeur. Est-ce parce qu’il est Marseillais et qu’il se dope au soleil de la Méditerranée et à l’énergie de sa ville? Après avoir été une île flottante au gré de ses voyages et formations, Paris, Saint-Tropez, Milan,Londres , Genève, Gstaad, il ouvre,